Appel à projets 2020 pour la connaissance naturaliste

L’appel à projets pour la contribution à la connaissance naturaliste est relancé pour l’année 2020. Cet appel à projets s’adresse en priorité aux associations naturalistes et sociétés savantes impliquées dans la connaissance et/ou conservation de la biodiversité, par une action s’inscrivant dans des projets de portée nationale (Outre-Mer compris).

Les propositions devront être envoyées au plus tard le 9 février 2020 à l’adresse aap-inpn@mnhn.fr

Toutes les informations sur le lien: Appel à projet Patrinat

Histoire de la revue de la FFSSN

REVUES & PÉRIODIQUES DE LA FFSSN de 1920 à 2011

L’ANNÉE BIOLOGIQUE (1920-1988)

L’Année Biologique est la première revue gérée par la FFSSN, la Fédération ayant été fondée en 1919 et la revue reprise en 1920.

Selon l’article 12 des statuts de la FFSSN , « L’Année Biologique , revue fondée par Y. Delage en 1895 et dont la Fédération est propriétaire depuis 1920 publie des mises au point de travaux français et étrangers se rapportant aux sciences biologiques.

Cette revue est administrée par un Conseil de gérance comprenant le Président, le Secrétaire général et le Trésorier de la Fédération, membres de droit, ainsi que trois Directeurs nommés pour cinq ans par l’Assemblée générale sur la proposition du Conseil de la Fédération. Ces Directeurs sont rééligibles. Le Conseil de gérance se réunit toutes les fois que le Président de la Fédération ou les Directeurs du périodique le convoquent.

Il existe un Comité de rédaction composé du Conseil de gérance et de douze membres désignés pour cinq ans par le Conseil de la Fédération et renouvelables. Ce Comité de rédaction détermine l’orientation générale du périodique et d’une façon générale il assiste les Directeurs dans la rédaction du périodique, il est réuni par décision des Directeurs ou sur la demande du quart de ses membres. Un Secrétaire à la rédaction peut être nommé par le Conseil de gérance sur proposition du Comité de rédaction ; ce choix doit être approuvé par le Conseil de la Fédération. Le Conseil de gérance peut donner à ce Secrétaire délégation pour suivre les affaires du périodique en ce qui concerne les rapports avec les imprimeurs, librairies et collaborateurs. Le Trésorier de la Fédération est celui de l’Année Biologique. Le budget de cette dernière constitue un chapitre spécial dans celui de la Fédération ; il est soumis, à ce titre, à l’approbation de l’Assemblée générale de la Fédération. Toutes les fonctions au sein de l’Année Biologique sont bénévoles ; mais les frais de gestion du Secrétaire à la rédaction sont remboursés par le Trésorier de la Fédération » 

Après l’évacuation rapide des archives de la FFSSN hébergées au laboratoire d’ethnobiologie-biogéographie du M.N.H.N. lors de la mise à la retraite de Raymond Pujol, ancien secrétaire général de la FFSSN, plusieurs collections complètes de l’Année Biologique ont été dispersées. Il n’est donc pas possible, pour l’instant, d’ effectuer ne serait-ce que très brièvement une analyse de la revue. On peut citer quelques remarques à l’occasion d’assemblées générales : le 27/02/1954, le vœu est émis d’un abonnement à l’Année Biologique des grands lycées. La Revue de la FFSSN de juin 1983  note : L’Année Biologique publie des mises au point de travaux français et étrangers se rapportant aux sciences biologiques. Il faut souligner l’abondance des manuscrits, mais les restrictions actuelles du nombre de pages  à 430 environ par an gênent de plus en plus l’édition. Le coût de l’édition et de la gestion, le manque de subventions handicapent très sérieusement cette revue dont Mademoiselle Andrée Tétry assure la rédaction et la « survie » et la Société de Publications de Périodiques Internationaux (SPPIF – périodiques Masson) la gestion. Cette revue internationale, d’un très haut niveau scientifique, est diffusée dans le monde entier. Le Comité directeur de la revue est composé des professeurs R. Buvat, M. Fontaine, E. Wolff.

L’assemblée générale du 23 avril 1983 précise : L’année Biologique a rapporté un bénéfice de 704,14 f en 1981 et malgré une subvention de la Fondation Singer Polignac, le solde est débiteur de 771.17 f en 1982. Le CNRS n’accord plus la subvention pour la Revue, malgré nos demandes pressantes, pourtant il devrait soutenir une revue saine et équilibrée comme la nôtre et dont les manuscrits français et étrangers représentent deux années d’avance. L’année Biologique, revue internationale, travaille pour 66 % à l’exportation.

Le ton est plus optimiste à l’A.G. du 24/03/1984 : L’Année Biologique a rapporté un bénéfice de 926.55 f en 1983 ; une subvention de 26 000 f est attribuée à la Fédération par le CNRS qui permettra de soutenir cette revue internationale de synthèse de haut niveau , en particulier pour augmenter le nombre de pages, pour développer la promotion et la diffusion de la Revue tout en maîtrisant nos dépenses afin que nos comptes restent équilibrés. Le prix de l’abonnement proposé pour 1985 est de 460 f pour la France, 80 $ pour l’étranger.

LA REVUE DE LA FFSSN (1983-2011)

Après dix ans d’interruption, la FFSSN reprend la diffusion de sa revue (comité de rédaction C. Jeanson,  J. Lorenz, D. Obert) et en juin 1983 sort la 4ème série, Tome 13, N°  54, en format 21×29. La Revue se propose de développer les principales rubriques suivantes :

– vie de la Fédération et des organismes qui la constituent

-présentation de l’histoire, du but, du fonctionnement, des activités de chacune des sociétés membres de la Fédération

– sommaires des publications des sociétés dont nous recevons les revues

-annonces concernant la vie des 135 sociétés adhérentes

En décembre 1983 paraît le n° 55, le N° 56 en juin 1984 (tome 14) le n° 57 en décembre 1984. Mais le n° 58 (tome 15) ne sort qu’en 1988,  1989 est publié le n° 59 (tome 16), le n° 60 (tome 17) fin 1990..  L’annuaire des Sociétés de Science Naturelles, 4ème série, tome 21, n° 65  est publié au cours du 3ème trimestre 1995

Depuis, les numéros suivants paraissent régulièrement chaque année, avec  l’indication « 5ème série »